Quelles améliorations dans la prise en charge du diabète
Par Jean-François
                
Lemoine

Ce soir, nous allons débattre d’un sujet qui interpelle tous les acteurs de santé, parce qu’on en fait le modèle de l’éducation thérapeutique : la prise en charge du diabétique en dehors de l’hôpital.

Un modèle ? Certes… Un succès ? Pas évident. Les médecins ne répondent pas toujours présents aux efforts évidents de l’Assurance maladie qui se plaint de la désertion de certains de ses programmes. Les infirmières sont également critiques ; si le diabète insulino-dépendant est plutôt bien suivi, le type 2 connaît des zones d’ombre… Comme le passage à l’insuline. Ou encore les problèmes posés par l’épineux problème du pied des diabétiques. Et puis il y a les patients ; de leur côté, ils ont des choses à dire. C’est pourquoi le président de la Fédération française des diabétiques sera sur notre plateau… pour le débat des professions de santé, à 20h20 très précises.

Nous avons déjà consacré de nombreux JDF aux différents aspects du diabète. C’est pourquoi, avant de débattre avec les professions de santé sur l’harmonie supposée de l’éducation thérapeutique en la matière, nous avons voulu faire le point sur les nouveautés, parce que c’est une spécialité qui bouge beaucoup.

INVITÉS :

- Brigitte Lecointre, infirmière libérale à Nice, infirmière d’éducation à la Maison du diabète.
Gérard Raymond, président de l'Association Française des Diabétiques (AFD).
- Professeur Fabrice Bonnet, professeur de diabétologie, ancien chef de service, exerçant désormais en libéral à Paris.

 

En partenariat avec :